mercredi 17 août 2011

Panna cotta vanille-tonka


Après mon essai raté à la gélatine, je me suis tournée vers l'agar-agar en espérant que cela fonctionne

Pour 2 personnes (2 petites tasses à café):
  • 1 tasse de lait demi-écrémé (de votre contenant choisis, pas la tasse traduction des cups anglosaxon qui vaut 250ml/gr...)
  • 1 tasse de crème 35%
  • 2 cuillères à soupe de sucre de canne
  • quelques râpures de fève tonka
  • quelques gouttes d'extrait de vanille
  • 2 cuillères à café d'agar-agar en filaments mixés
  • un demi-verre d'eau
  1. Faire tremper l'agar-agar dans un peu d'eau
  2. Mélanger la crème, le lait, le sucre, la vanille et la fève tonka dans un poêlon et mettre à bouillir.
  3. Essorer l'agar-agar et le mettre à fondre dans la crème puis garder la mixture frémissante mais pas capable de déborder pendant 8minutes environ.
  4. Un peu de surveillances et quelques coups de cuillères seront nécessaire puis partager entre les deux tasses et laisser refroidir.
  5. Dès que ce n'est plus trop chaud, mettre au frigo pour assurer la prise.
Déguster bien frais et miracle cette tentative a débouché sur une réussite. Un goût doux, texture agréable, je sens que je tiens quelque chose... enfin!A vite décliner avec tous les goûts possibles...





Edit: et nous voilà déjà à J-1!!! Pour quoi? Pour le lancement de la saison 2 de Masterchef bien sûr... cela veut dire que ma semaine de congé est trop largement entamée, soit j'aurai pendant quelques temps un point de respiration les jeudis soirs..

3 commentaires:

LadyMilonguera a dit…

Hummmm... gourmande cette panna cotta !

Laurence a dit…

Vanille & fève tonka, ce devait être délicieux ce petit dessert.
J'aime beaucoup la pannacotta et en ce qui me concerne n'ai à ce jour utilisé autant la gélatine que l'agar agar pour la réaliser.
Bises gourmandes.

Miss Paprika a dit…

La vanille, une orchidée antidéprime mais pas seulement. Et quoi d'autre ?

La réponse ici à copier-coller dans votre navigateur:

http://www.misspaprika.com/blog/entry/16-La-petite-histoire-de-la-vanille

Epicement vôtre, Miss Paprika