dimanche 6 juillet 2014

Pistolets: petits pains ronds croustillants et belges


Depuis que Pistolet original a ouvert ses portes c’est hyper tendance…  à nouveau. J’ai été élevée aux pistolets… avec du beurre salé et du jambon-fromage ou un peu de salade de viande maison. Lors de ma décennie bruxelloise, trouver de vrais pistolets en boulangerie c’était un peu compliqué. J’ai déjà pu retrouver leur gout grâce à une boucherie traditionnelle près du boulot qui en propose garnis de salades maison. Par contre si certains revendiquent la fente comme marque de fabrique, chez moi dans le Hainaut, y'en avait pas donc je les ai gardés bien bombés. La longue levée et la cuisson avec beaucoup d'eau dans le four sont les secrets de ce classique remis au goût du jour! 

J’ai trouvé de la farine adaptée chez Home Patisserie à Nivelles. C’est un magasin tout petit qui a un superbe stock pour les pâtissiers-boulangers amateurs mais avertis. Et en plus le patron donne de très bons conseils, il sait de quoi il parle, c’est très agréable. Pour couronner le tout, les prix sont corrects, quand on compare par rapport à d’autres épiceries fines. Farines diverses, pâte de pistache, bâtons pour pain chocolat ou moules, y’a de tout. Ce patron m’a donné une recette et des conseils et c’est très proche de celle-ci :

Pour 8 pistolets :
  • 500gr de farine 0000 'spécial pistolets & baguettes'
  • 300ml d’eau tiède
  • 12gr de levure sèche
  • 8gr de sel
  • Farine normale pour le façonnage

  1. Mettre la moitié de l’eau avec la levure dans la machine à pain et lancer le programme pâte jusqu’au mélange puis verser la farine, le sel et le reste d’eau. Relancer le programme pâte après arrêt total.
  2. Après environ 15 minutes, une belle boule s’était façonnée, je l’ai mise pour la nuit dans un saladier sous un film plastique.
  3. Au matin, sortir la pâte et la laisser reprendre une température ambiante.
  4. Saupoudrer de farine le plan de travail. Dégazer et travailler légèrement pour obtenir une jolie boule.
  5. Avant leur dernière levée
  6. La diviser en 8 et en faire des boules bien régulières. Mettre à lever à nouveau sur les plaques de cuisson avec du papier sulfurisé.

  1. Là, je suis partie faire mon marché pendant environ 2h mais 1h de levée supplémentaire devrait suffire. Mouiller légèrement les pistolets crus.
  2. Préchauffer le four en chaleur tournante à 220° et mettre à cuire avec un ramequin d’eau sur chaque plaque pendant 10 minutes.
  3. Inverser les 2 plaques dans le four et baisser la température à 180° et finir la cuisson pour encore 10-15 minutes selon VOTRE four. J’insiste car sur une autre recette au four j’avais mis 15-20minutes et l’on m’a dit que la cuisson avait 
    Après ce repos bien utile

    duré 30… le truc c’est que je cuisine avec MON four que je connais et je sais qu’il est du genre speed donc si vous avez un modèle plus lent, il suffit d’adapter, la cuisine c’est du feeling, pas une science exacte.
Laisser refroidir sur des grilles et admirer son chef-d’œuvre. Sincèrement oui cela prend du temps mais je ne l’ai pas senti car ce fut préparé vendredi tard dans la soirée et dégusté au lunch de samedi. Ils peuvent se congeler et se décongeler directement au four à 180°.
Et voilà ce que ça donne, tranché, prêt à recevoir sa garniture... pour moi le salé est ce qui lui va le mieux mais confiture et choco feront aussi l'affaire! On a adoré, c'est très très proche de ce que je mangeais le dimanche matin... 

Avec une salade de cervelas dont la recette arrivera vite


4 commentaires:

poupougnette a dit…

ils ont l'air top tes p'tits pains! miam! ;)

Rogard Nadyne a dit…

Pour moi cette recette a été garnie avec du caramel au beurre salé "maison", évidemment !

Christine Lardot a dit…

je voudrais bien tester votre recette, mais je me demande pourquoi vous mettez votre boule de pâte au frigo? :)

Ju a dit…

Bonjour Christine, c'est la méthode traditionnelle pour les pistolets donnée par un boulanger... cela permet une pousse lente mais efficace ce qui donne la mie aérée de ce pain!