vendredi 3 août 2012

Glace sans oeufs au Dulce de leche & noix de pécan


J’adore cette saloperie sucrée de dulce de leche… et cela fait longtemps que je procrastine sa confection.  Mais là, j’en crevais d’envie, d’autant plus que j’avais repéré une recette de glace sans œufs avec. S’il y a canicule, c’est idéal non ? Nawal de la cuisine d’Omo Chakir avait publié une recette sur Facebook et j’en bavais… Grégory de Cook n’Roll avait aussi su attiser le désir du caramel laitier. Cette fois-ci je devais tester.  


Pour environ 800-900ml de glace (cela rentrait dans un bac à glace spéciale davinia du colruyt)
  • 1 boîte de lait concentré sucré
  • Eau
  • 1 pincée de sel
  • 200ml de crème fraîche (dans la recette originale je crois que c’était 500ml mais il ne me restait qu’une brique de crème entière)
  • 2 yahourts natures (ben oui fallait quelque chose de laitier qui ait un peu de texture et avantage, cela allège un peu ce dessert)
  • 30gr de noix de pécan
A l’avance
  1. Mettre le compartiment de la sorbetière au congélo. La mienne étant de piètre qualité, c’est 18h mais certaines ne nécessitent que 10 ou 12h.
  2. Préparer le dulce de leche en mettant une boîte de lait concentré sucré dans une casserole d’eau et faire bouillir longuement (2h environ) en s’assurant que l’eau couvre toujours.
  3. Laisser refroidir avant d’ouvrir la boîte et mettre au frigo tout comme les ustensiles qui vont servir à faire la chantilly.

Avant le passage en sorbetière:

On ne les voit pas bien, elles ont du couler dans le fond
du bac mais elles sont bien là!
  1. Concasser très grossièrement les noix de pécan et les faire torréfier à sec. Prélever un peu de dulce de leche pour les caraméliser et bien les enrober.
  2. Monter la crème en chantilly ferme puis y ajouter les yahourts et continuer de battre au fouet électrique.
  3. Mélanger avec le dulce de leche et laisser au frais 1h ou 2 avant de passer en sorbetière.
  4. Ajouter en fin de turbinage les noix caramélisées pour une jolie répartition.
  5. Déguster ou stocker au congélo.

J’ai testé ma glace maison le lendemain. C’est sûr que cela manque de moelleux comparé à une glace du commerce mais le caramel, les noix grillées et l’acidité légère du yahourt en font une agréable déclinaison.


Quant à ma sorbetière, elle volera dès que possible de ses propres ailes pour être relayée par une vraie turbine de qualité (à traduire par : quand j’aurai ma maison avec une cuisine de 100m²) car même en mettant tout au frais longuement avant de l’utiliser, son moteur a rapidement chauffé, laissant le tout hyper liquide.  Même si la prochaine fois, je testerai avec TOUS les ingrédients non light pour voir si cela change quelque chose mais là, je n’ai plus fait de courses depuis le 16 donc on est sur le fond de réserve.  On dira donc que je lui laisse une dernière chance avant de l’abandonner lâchement !
 

2 commentaires:

LadyMilonguera@Un siphon fon fon... a dit…

Cette glace doit être terrible !

Angelique Attard a dit…

Olala je suis fan de ces glaces sa me fais penser a Haagen dazs j'en rafolle