dimanche 8 juillet 2007

Le bonheur est dans le hamburger

Moi qui me défend d’aimer les chaînes de fast food – sauf le Burger King, heureusement introuvable ici, sauf les milkshakes, sauf les mc flurry, sauf les tartes crumbles avec le café et qui préfère de loin des bons snacks de particuliers et la friterie place Flagey – et la malbouffe en général, je viens vous parler de leur gagne-pain, le hamburger !

Gagne-pain certainement, mais pas grâce à moi en tout cas et pour cause, je préfère soit ceux du Cheese Cafe Cafe (et bientôt encore plus ceux du De Valera’s Irish Pub), soit les faire moi-même. Au moins, même si je mange gras ; une fois n’est pas coutume ; je sais que c’est de ma faute et c’est moi qui dose ma part de graisse comme une grande.

Pour les incorrigibles de cette crasse américaine, voici un site qui fera leur bonheur et devinez quelle partie je préfère… celle avec les recettes bien entendu car ces mousquetaires du hamburger ne reculent devant rien pour tester toujours de nouvelles choses et franchement même si on n’est pas inconditionnelle du genre gustatif, comme moi, ben ça fait saliver. Bravo les gars !


Alors mon éternel hamburger (je laisse les tests originaux aux responsables de myburger.fr tant j’aime celui-là) se compose de :
- 1 pain : pistolet rond au sésame, mini-ciabatta à cuire au four ou morceau de baguette vu que je n’aime pas les pains à hamburger, si gras, si sucrés et si mous.
- 1 viande : hamburger surgelé marque blanche (version faf la rage ‘j’ai pas le temmmmmps … de cuisineeeeer’) ou d’un hamburger maison fait à partir de haché porc et bœuf amoureusement assaisonné. Ici c’est la porte ouverte à toutes les possibilités, mais il peut y avoir : paprika, herbes de provence, persil, chili, poivre, thym, chapelure, œuf, lait, moutarde, ketchup, ail, fromage rapé et j’en passe. On y va au cas par cas selon l’envie du moment et y’a très rarement des ratés.
- Des oignons cuits et bien fondants.
- De la salade verte.
- Des tranches de tomate.
- Un tranche de fromage à hamburger (ceux bien lourds à ouvrir mais qui fondent délicieusement).
- Une sauce : ketchup, mayo (ma sacro sainte bertolli si possible), cocktail ou mieux la sauce au poivre de friterie comme je l’aime, là c’est le pied.
- Parfois accompagné de mes légendaires fausses frites au four dont la recette reviendra sous peu.

Le résultat en image :

2 commentaires:

Le confit c'est pas gras a dit…

Les auteurs de "My burger" m'ont justement envoyé quelques recettes pour le "burger day", ce qui m'a découvrir ce site avec bonheur. Je trouve le concept vraiment plein d'humour et le site d'une richesse incroyable. Merci pour ta belle participation :)

bertelle a dit…

Bonjour,

Cet article est très intéressant.
Vous pouvez retrouver la liste des restaurants Burger King sur le site
http://www.fast-foods-restaurants.com/ .
Plus d'informations sur ce site.

Merci et bonne journée :-)